Présentation de la cité

Isabelle Martin, nouvelle proviseure

Par admin cite-schwendi2, publié le mardi 3 septembre 2019 08:18 - Mis à jour le mardi 3 septembre 2019 08:29
L'équipe dirigeante
Changement à la tête de la cité scolaire d’Ingersheim avec l’arrivée d’une nouvelle proviseure, Isabelle Martin (3 e en partant de la gauche), qui remplace Corinne Spiri, désormais à la tête du lycée Bartholdi de Colmar.

Après « un septennat réussi » comme elle le souligne avec le sourire, de 2012 à 2019 au lycée René-Cassin de Cernay, Isabelle Martin a rejoint la cité scolaire Lazare-deSchwendi d’Ingersheim en tant que proviseure.

Cette mère de deux enfants se retrouve à la tête d’un établissement qui compte 300 lycéens - majoritairement en bac pro et une cinquantaine en filière technologique - et 460 collégiens ainsi que 24 élèves qui intégreront la classe de 3e « prépa des métiers », née de la fusion de la prépa-pro et du Dima (dispositif d’initiation aux métiers en alternance).

S’ajoutent les classes Ulis (unité localisée pour l’inclusion scolaire) et les primo-arrivants.

Des réformes « qui vont dans le bon sens ».

Si le lycée, qui prépare au bac STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable), n’est pas touché par la réforme des spécialités du ministère de l’Éducation, Isabelle Martin, pour qui « l’école est un lieu vivant soumis à changements et transformation », les réformes vont dans le bon sens. « Plus tôt on accompagne les jeunes dans leurs choix, mieux c’est. On doit forger l’esprit critique. Le pédagogue est l’accompagnant qui veille à l’usage raisonné et raisonnable des outils facilitateurs avec l’objectif 4.0. Pour accéder à une éducation de manière équitable, pour que l’école soit “l’intelligence collective”, il faut également que l’enseignant soit reconnu, de même que tous les agents ».

Deux élèves en Finlande.

Côté projets, la proviseure assure avoir « toujours plein d’idées » et elle « compte bien œuvrer pour l’environnement ». « Ainsi, à Cernay, j’ai imaginé un parcours sécurisé à vélo. Ici, afin de montrer l’importance de la mobilité, deux élèves iront pour une semaine en Finlande dès le mois de décembre. »

À noter l’existence de la classe de seconde « rebond » pour ceux qui sont plus attirés par la pratique que par la théorie, une formule qui affiche de très bons résultats en concrétisant la valeur ajoutée des apprentissages. »

Pour l’aider dans ses tâches, Isabelle Martin est secondée par Anne Marazzato, Proviseure adjointe au lycée, Stéphane Bochard, Principal adjoint au collège.

Pour la cité scolaire : Cathy Rose, adjoint gestionnaire, Sandrine Wagner, CPE collège et Chantal Diaz, CPE lycée.

Photo et texte : DNA

Pièces jointes

À télécharger

 / 1